Contact

Conférences 2018-2019

EDMOND ROSTAND

Mardi 4 Décembre 2018 à 15H | SALLE DE SPECTACLE JEAN GABIN

 EDMOND ROSTAND (1868-1918)

La vie, l’œuvre, la villa Arnaga

Bien qu’il vit le jour sous le soleil de la méditerranée, à Marseille, c’est aux Pyrénées, à Luchon, qu’il s’éveilla à la poésie, mais c’est à Paris qu’il rencontra la gloire, en décembre 1897, avec Cyrano de Bergerac, une comédie héroïque en cinq actes, en vers.

Fuyant la notoriété, et malgré la bienveillance de son épouse, la poétesse Rosemonde Gérard Lee, il se laissa gagner par la mélancolie. En 1900, après avoir été atteint d’une pneumonie au moment des représentations de l’Aiglon, il se réfugia au Pays Basque où il fit construire la Villa Arnaga, véritable poème de pierre et de verdure aujourd’hui transformée en musée  où il écrivit Chantecler. A partir de 1914, la disparition au champ d’honneur de toute une génération qui se nourrissait de son idéal de bravoure, ruina ses espoirs. Victime de l’épidémie de grippe espagnole, il s’éteignit à Paris le 2 décembre 1918, vingt-et-un jours après la signature de l’armistice.

Homme de théâtre habile, poète au lyrisme prenant, l’image d’Edmond Rostand mérite d’être entretenue afin de permettre aux générations montantes de se nourrir de ses rêves d’enthousiasme, de fierté d’être, de croire en un idéal fraternel.

Michel FORRIER

Chevalier de l’ordre national des arts et des lettres