Contact

Agenda

LES

Mardi 12 Novembre 2019 à 15H
 Mali, Centrafrique, RD du Congo, Soudan, Somalie, Nigéria, Libye : tous ces états en crise ont en commun d’avoir perdu le contrôle d’une partie de leur territoire. Et ces périphéries ont été reprises en main par des autorités illégales – des « seigneurs de guerre » - qui ont parfois choisi de prospérer sur place ou bien d’aller conquérir le pouvoir central.
La géographie, grâce à ses cartes, fournit une assez bonne grille explicative des conflits en cours. Les marges territoriales, négligées ou abandonnées parce qu’elles sont loin et difficiles d’accès, parfois peuplées de dissidents, d’opposants ou de simples mécontents, fermentent et font le lit des séditions et des révoltes.
Ensuite, c’est généralement la communauté internationale qui doit contribuer à rétablir l’ordre. Mais c’est un juste retour des choses, car ce sont aussi les institutions financières internationales qui ont privé les pays trop endettés des moyens dont ils auraient eu besoin pour assurer l’ordre sur l’intégralité de leurs territoires…
 
Christian BOUQUET
Professeur émérite de géographie politique
Chercheur au laboratoire LAM (les Afriques dans le monde)
 

LE CHEVALIER ANTOINE BRUNY D'ENTRECASTEAUX

Mardi 19 Novembre 2019

 Il fut un grand marin : Capitaine de vaisseaux, il fut mandaté par Louis XVI en juin 1789 pour partir à la recherche de l’expédition du comte de Lapérouse dont on était sans nouvelles depuis plus d’un an. Son itinéraire, soigneusement étudié, lui permettra de reconstituer la plus grande partie de l’aventureux périple. Hélas…Il ne put accomplir totalement sa mission et mourut à Java sans avoir retrouvé les disparus.                          

La mémoire de cet épisode maritime peu commun fut engloutie par la Révolution puis l’Empire.

Louis XVIII restauré reprit la tradition maritime des Bourbons et,  en 1826, ordonna à  Jules Dumont d’Urville, navigateur de grand renom, de reprendre cette étrange recherche.

 

Françoise THIBAUT

Docteur en droit et en science politique

Professeur des Universités

Membre correspondant de l’Institut de France

Académie des sciences morales et politiques

 

PAUL CEZANNE

Mardi 26 Novembre 2019 à 15H

 Homme rigoureux, exigeant et bourgeois, Paul Cézanne fut, paradoxalement, novateur-précurseur. Il fut surnommé « le père de la peinture moderne » et « le philosophe du temps et de l’éternité » (2019 :180ème anniversaire de sa naissance).

La collection de peintures de Paul Cézanne au Musée de l’Ermitage s’est constituée en deux temps : des œuvres de deux collections russes, Chioukine et Morosov, regroupées à la charnière des XIXème  et  XXème siècles et, d’autre part, des œuvres saisies en Allemagne en 1945.

Actuellement la collection de l’Ermitage embrasse toutes les époques de la carrière de Cézanne et tous les genres dans lesquels il a travaillé ; elle permet de découvrir la richesse de sa pensée artistique, mais aussi son histoire. Cette pensée, née à une époque précise et inséparable du contexte de son milieu d’origine et de son milieu professionnel, se forme lentement pour aboutir à la création d’un monde philosophique en quête de valeurs absolues et éternelles. Ce ne sont plus les instants courts et passagers de la vie comme chez les impressionnistes, mais les lois permanentes régissant l’Univers dans sa totalité, qui deviennent le sujet de son art.

Cézanne décrit ces lois avec les moyens de la peinture : ligne, forme et couleur ; mais, chez lui, les éléments de base de toute œuvre picturale s’émancipent de la perception visuelle et se transforment en langage symbolique. Ce langage inclut des éléments traditionnels, remontant à différentes époques de l’histoire humaine, mais aussi un vocabulaire propre ce qui a permis à l’artiste de révolutionner la sensibilité de son temps tout en créant un art « solide et durable comme l’art des musées »

 

Maria OZEROVA

Attachée scientifique au musée de l’Ermitage

Conférencière en histoire de l’art

JERUSALEM, VILLE SAINTE DU JUDAÏSME, DU CHRISTIANISME ET DE L'ISLAM

Mardi 3 Décembre 2019 à 15H

  

Cette conférence sur les lieux saints des trois monothéismes à Jérusalem vise à donner des clefs de compréhension de cette ville si particulière où l’intrication du religieux et du politique est telle que le moindre incident, la moindre velléité de fouille archéologique, peuvent déclencher des frictions, des émeutes locales, voire des émois internationaux. Les représentations du religieux qui imprègnent si fortement les esprits de la pierre, doivent bien entendu être prises en compte dans la compréhension des agissements humains, mais cela ne nous interdit pas, bien au contraire, une interrogation scientifique sur leur genèse et sur celle des lieux saints.

 

 

 

Christian BERNARD

Agrégé d’histoire honoraire spécialisé dans l’étude des faits religieux et des laïcités

Vice président de l’institut Géopolitique et Culturel Jacques Cartier de Poitiers

Membre correspondant de l’Institut Européen en Sciences des religions

 

PILLAGE ET TRAFIC DE BIENS CULTURELS DANS LES PAYS EN CONFLIT

Mardi 10 Décembre 2019 à 15H

 La conférence porte sur le sort du patrimoine archéologique et culturel dans les pays en conflit, objet de toutes les convoitises, les contrebandes et les trafics mais aussi victime de vandalisme et de destruction. Le patrimoine est devenu, grâce à l’éveil de la conscience des hommes, un bien public mondial qui touche à l’essence même des nations et des peuples dont il façonne l’identité.

L’actualité nous montre malheureusement à quel point ce bien inestimable est fragile, menacé de disparition par la rivalité entre les Etats ou entre des groupes qui en font un enjeu de domination, de provocation médiatique, un moyen de pression ou de trafic illicite.

Que ce soit en Afghanistan, en Syrie ou en Irak, pays au cœur de la terreur terroriste, mais également en Lybie, au Yémen, au Mali, les conflits, ravageant des régions entières, ont des conséquences effroyables sur un patrimoine plurimillénaire, bien commun de l’Humanité.

La conférence se propose de traiter de ces destructions, des trafics, des ventes illicites et des réseaux, et d’autres formes de vandalisme et d’iconoclasme qui meurtrissent et font disparaître progressivement des pans entiers de notre histoire, mais aussi des acteurs et des moyens de lutte contre le trafic illicite des biens culturels. 

 

 

 

 

 

 

Vincent MICHEL

Enseignant-chercheur

Professeur d’Archéologie de l’Antiquité classique d’Orient

Directeur de laboratoire HERMA

DEREGLEMENT CLIMATIQUE : MALDIVES, GROËLAND, ILES DU PACIFIQUE S

Mardi 17 Décembre 2019 à 15H

 A partir de plusieurs terrains différents (Maldives et iles du Pacifique), il s’agit de montrer de manière très concrète les conséquences dans le paysage, mais également pour les populations, de la montée du niveau des mers et des océans.

Certains de ces états songent déjà à déménager vers d’autres pays. L’idée est de s’interroger sur l’effet domino de ces changements : multiplication des réfugiés climatiques, pression démographique sur des littoraux déjà densément peuplés, rivalités de pouvoirs accrues… toutes ces îles sont-elles concernées par le dérèglement climatique ? La conférence sera largement étayée de photos de terrain.

 

 

 

 

Laurent HASSID

Docteur en Géopolitique à l’Université Paris 8

Enseignant en relations internationales,

Chercheur associé à l’Université de Bordeaux

 

 

LES OUÏGHOURS

Mardi 7 Janvier 2020 à 15H

 Le destin des Ouïghours est étroitement lié à celui de la Route de la soie. Installés en Asie centrale, principalement dans la région du Xinjiang, au nord ouest de la Chine, ces anciens nomades, devenus musulmans occupent un territoire riche en paysage et en histoire.

Nous irons visiter Kashgar et Turfan, mais aussi ces villes fantômes et grottes peintes bouddhiques qui rappellent tout un passé glorieux.

Nous mettrons nos pas dans ceux des premiers explorateurs engagés dans une course folle à la recherche des merveilles archéologiques.

Nous ferons enfin le point sur le devenir de ce peuple, victime depuis quelques années d’une sévère répression de la part du gouvernement chinois, bien décidé à maîtriser totalement le territoire de ses Nouvelles Routes de la soie.

 

 

 

Isabelle GREGOR

Docteur en Lettres

Professeur de Lettres en lycée

Rédactrice pour le site d’histoire Hérodote.net

NEW-YORK, HISTOIRE ET ARCHITECTURE

Mardi 14 Janvier 2020 à 15H

 Manhattan, l’île aux nombreuses collines en Algonquin, était occupée par les indiens Lenapes quand le navigateur florentin Giovanni da Verrazano, missionné par le roi de France François 1er, découvrit le site. Au XVIIème siècle, la puissante compagnie des Indes Occidentales y fonde la Nouvelle-Amsterdam finalement rebaptisée New-York après la conquête britannique, en l’honneur du frère du roi d’Angleterre. De l’arrivée des premiers européens à la reconstruction du quartier du Ground Zéro, c’est à la découverte de l’histoire et de l’architecture fascinante de la « grosse pomme » que nous vous convions.

 

 

Olivier MIGNON

Auteur, conférencier

 

 

BOB DYLAN ET MOI

Mardi 21 Janvier 2020 à 15H

 Originale, ludique et interactive, cette conférence remporte un vif succès auprès d’un public qui découvre ou se souvient de Bob Dylan.

Ponctuée de chansons et de projections, je conte sous forme d’anecdotes, les grands moments de cet artiste majeur, « génie à 20 ans, poète, prophète, imposteur, hors la loi, comédien, martyr et Prix Nobel de littérature 2016 ».

A  78 ans, son œuvre est toujours  en construction.

 

 

Jean-Jacques ASTRUC

Conférencier spécialisé en « Dylanologie »

SIDNEY BECHET, LA MUSIQUE, C'EST MA VIE !

Mardi 28 Janvier 2020 à 15H

 Sidney Bechet préférait le terme Ragtime plutôt que Jazz pour qualifier la musique qu’il jouait. Duke Ellington nous dit toute la grandeur de ce personnage hors-normes né à la Nouvelle-Orléans à la fin du XIXème siècle.

Dans cette conférence nous découvrirons son parcours artistique, son œuvre, son histoire. Ce sera aussi l’occasion d’évoquer la naissance du Jazz, le style Nouvelle-Orléans, le Blues.

Nous y croiserons notamment Bunk Johnson, Duke Ellington, Louis Armstrong, mais aussi les musiciens parisiens comme Claude Luter, Martial Solal et bien d’autres en partant de Congo Square jusqu’à Paris.

Jacques Ravenel par son expérience de musicien de jazz et au travers d’exemples joués au saxophone abordera plusieurs notions importantes : Le blues, langage à part entière – l’improvisation dans le jazz ! – Qu’est-ce que le swing ?

Nous verrons comment son œuvre est toujours d’actualité au travers de la nouvelle génération de musiciens.

 

Jacques RAVENEL

Saxophoniste, premier prix du Conservatoire à Rayonnement Régional d’Angers

Professeur de musique

 

JEAN-AUGUSTE-DOMINIQUE INGRES

Mardi 4 Février 2020 à 15H

 Il est incontestablement un des peintres majeurs du XIXème siècle français, représentant du Beau Idéal, en opposition avec le courant du Romantisme incarné par Delacroix. Né à Montauban en 1780, il fut un élève du peintre David, avant de passer près de trente années en Italie.

Ingres fut un peintre aux multiples talents : une grande sensualité, une réelle délicatesse,  portraitiste remarquable,  coloriste exceptionnel, c’est un extraordinaire dessinateur…Assurément un artiste brillant dont la longue carrière fut honorée de nombreuses reconnaissances officielles, jusqu’à sa mort en 1867.

 

 

Christine DARMAGNAC

Diplômée de l’Ecole du Louvre

Historienne de l’art

Conférencière et Consultante en histoire de l’art et en archéologie

 

L'ERE MEIJI

Mardi 25 Février 2020 à 15H

 Après deux ans d’isolationnisme hostile du Japon aux influences étrangères, la pression des occidentaux, américains en tête dès 1853, contraint l’archipel nippon et ses institutions à une profonde remise en question. En quelques décennies, la nouvelle ère dite du « gouvernement éclairé » de Meiji (1862-1912), abat l’ancienne féodalité et lance un processus de modernisation sans précédent qui bouleverse l’ancien régime politique, l’économie, les technologies et la culture traditionnelle. Cette révolution accouche en même temps d’une restauration qui voit le retour en grâce de l’empereur désormais placé à l’horizon des valeurs de la Nation. Quels furent les principaux fondements de cette révolution et comment expliquer son succès relatif sans occulter ses excès et ses dérives ? Voici quelques-unes des questions qui seront abordées au cours de cette conférence en images.

 

 

 

Gaël de GRAVEROL

Conférencier

Anthropologue

ZOOM SUR SATURNE, SES ANNEAUX ET SES LUNES GLACÉES

Mardi 3 Mars 2020 à 15H

 Longtemps mystérieuse, survolée par les sondes Pioneer et Voyager entre 1979 et 1981, la plus belle de nos planètes a été auscultée par l’orbiteur Cassini, pendant 13 ans, jusqu’en septembre 2017. Sur son satellite Titan, la sonde spatiale a largué, dès 2005, le module d’atterrissage Huygens, et elle a terminé son long voyage par un plongeon dans l’atmosphère de Saturne. Nous passerons en revue… et en images, les principaux résultats (à ce jour) de cette fantastique mission d’exploration de la structure de Saturne, de son système d’anneaux, de ses lunes… En passant par les lacs d’hydrocarbures de Titan et les geysers d’Encelade. Waouh !

 

Danièle IMBAULT

Docteur-ingénieur en physique de l’atmosphère

Ex-Chef de projet en astrophysique spatiale

Secrétaire du CLEA (Comité de Liaison Enseignants et Astronomes)

JARDINS CHINOIS, JARDINS JAPONAIS

Mardi 10 Mars 2020 à 15H

  

Les philosophies orientales ont inspiré dès leur origine une relation de l’homme avec la nature bien différente de celle que nous connaissons en Occident.

En Chine, le «dao » est la voie de l’harmonie avec le cosmos, en vue d’une longévité sereine pour le lettré retiré de l’effervescence du monde.

Au Japon, le « shinto » reconnaît la toute-puissance des éléments divinisés de la nature, ces innombrables et omniprésents « kamis » respectés de tous, tandis que les jardins secs se prêtent à la méditation du « zen ».

De la chine au Japon, passant par quelques jardins emblématiques de Suzhou, Shangaï, Kyoto, Tokyo,…  nous aborderons un décryptage de divers éléments constituant ces microcosmes où rien n’est le fruit du hasard ni de considérations seulement esthétiques, mais où l’art et la poésie trouvent aussi leur place.

Conférence richement illustrée de photographies personnelles, prises « in situ » au cours de différents voyages.

 

Jean-Paul LAMARQUE

Directeur Honoraire de l’Alliance française de Santa-Fe

Accompagnateur de voyages culturels en de nombreux pays d’Asie

Conférencier

 

CLARA SCHUMANN

Mardi 17 Mars 2020 à 15H

 Enfant prodige, pianiste de légende, compositrice de talent, Clara Schumann était aussi une professeure réputée qui incarna à merveille le type même du romantisme allemand.

A une époque où la femme était loin de pouvoir prétendre au statut d’artiste libre, Clara jouait avec les plus grands musiciens de son temps tout en étant une épouse aimante et une mère de famille nombreuse avisée.

Son parcours s’est longtemps confondu avec celui de Robert Schumann, son époux, auquel elle survivra pendant 40 ans. Admirée de Brahms, Paganini, Chopin ou Liszt, elle laisse des œuvres pour piano, des Lieder et de la musique de chambre qui commencent à figurer aujourd’hui au répertoire musical. Il est donc temps de se pencher exclusivement sur la vie et l’œuvre de cette femme admirable.

 

 

 

François HUDRY

Musicographe, conférencier, éditorialiste

 

 

EDGARD ALLAN POE

Mardi 24 Mars 2020 à 15H

 Inspirateur d’un grand nombre d’écrivains, Edgar Allan POE, fut autant journaliste, critique littéraire, poète que conteur et nouvelliste.

Ses écrits relèvent à la fois du romantisme, du gothique  dirions nous aujourd’hui, du fantastique, de la science fiction et du roman policier. Nerveux, perpétuellement déprimé, instable, Edgard Poe était fasciné par la perversité, la mort, le rite de l’enterrement, des morts comme des vivants. Regroupés dans « les Nouvelles Histoires Extraordinaires », ses récits nous sont parvenus grâce aux plumes de Baudelaire et de Mallarmé.

Nous nous attacherons à comprendre les racines de ses psychoses comme de son inspiration créatrice, suscitant l’horreur et l’effroi chez ses lecteurs, pour leur plus grand plaisir, mais qui trahissent aussi une personne torturée, bouleversée par l’alcool et les stupéfiants le poussant à la limite de la folie qu’il récusait.

Maître de l’art de la chute des êtres, liant la mort et la beauté, Edgard Poe ne cesse de nous toucher au plus profond de nos angoisses, nous entrainant irrésistiblement dans ses explorations autant humaines que surnaturelles.

 

 

Simone ABRAHAM-THISSE

Agrégée d’histoire

Chargée de recherches au CNRS

 

ALFONS MUCHA

Mardi 31 Mars 2020 à 15H

 Alfons MUCHA, artiste international tchèque reste aujourd’hui indissociable du Paris 1900. Sa célébrité lui vient de ces élégantes affiches d’un style très affirmé, emblématique de l’art  nouveau ; sa production en tant qu’affichiste occulte trop souvent sa production en tant que peintre, sculpteur, créateur d’objets d’art, mais aussi de décors de théâtre. A travers toute cette production se dégage l’image d’un homme mystique et visionnaire animé d’une véritable pensée politique, à l’heure du renouveau tchèque et de l’éclatement de l’empire austro-hongrois.

C’est l’œuvre foisonnante et la personnalité singulière de cet artiste que la conférence entend vous révéler.

 

 

 

 

Laurence CHANCHORLE

Professeur de l’histoire de l’art

 

JEAN-DANIEL COUDEIN, COMMANDANT DU RADEAU DE LA MÉDUSE

Mardi 7 Avril 2020 à 15H

 Jean-Daniel Coudein débute sa carrière dans la Royale en 1803 ; il est alors âgé de 10 ans.

En 1816, après 13 ans passés à se former à la carrière, il embarque sur la Méduse à destination du Sénégal qu’il n’atteindra pas !!!

Bien qu’il soit grièvement blessé à la jambe lors des manœuvres d’appareillage, l’incompétent capitaine de la frégate le désigne comme commandant du fameux radeau qui a été construit au lendemain du naufrage.

Malgré son jeune âge et son inexpérience, il sera un des seuls à avoir une conduite exemplaire.

Profondément affecté par cet épisode douloureux, il se refusera toute sa vie à évoquer devant ses amis les drames vécus pendant ces jours de dérive.

Il sera apprécié pour son humanité et la douceur de son caractère pendant toute sa carrière qui ne peut être réduite à l’épisode tragique de « La Méduse ».

 

 

 

Didier JUNG

AUTEUR

 

 

LE FORT DE BREGANÇON, ÉLYSÉE SUR MER...

Mardi 14 Avril 2020 à 15H

 Situé sur la commune de Bormes les Mimosas, le Fort de Brégançon se dresse sur un piton rocheux de 35 mètres d’altitude.

Depuis janvier 1968, il sert de résidence officielle au Président de la République. Tous, sans exception, l’ont fréquenté, plus ou moins assidûment.

Quels mystères protègent ses murs ? Grandes et petites histoires se mêlent, et les anecdotes ne manquent pas…

 

 

Gérald ROVARC’H

Diplômé de l’institut de géographie,

De l’institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale,

De l’institut National des langues et civilisations orientales

 

A TABLE...DU REGNE DE LOUIS XIV AU SIÈCLE DES LUMIÈRES S

Mardi 21 Avril 2020 à 15H

 L’arrivée de nouveaux légumes et fruits bouleverse les habitudes alimentaires ;  par effet de mode, les viandes sont moins appréciées. Certaines denrées sont bannies des plats de la noblesse, d’autres deviennent incontournables pour toute belle table qui accueille des gourmets exigeants. La recherche de la saveur du produit est privilégiée ;  des nouvelles cuissons sont favorisées. Cette conférence nous invite à soulever les cloches d’argent, à regarder côté cuisine, et humer une histoire gourmande.

Un renouvellement de la gastronomie se jouait avant la Révolution française.

 

 

Fabrice CONAN

Historien de l’art

LA BELLE ÉPOQUE DES COURTISANES

Mardi 28 Avril 2020 à 15H

 Elles se nommaient Anne-Marie Pourpe ou Emilienne André. Mais elles sont restées célèbres sous leur nom de guerre, qui en l’occurrence étaient plutôt des noms d’amour : Liane de Pougy, la belle Otéro, Emilienne d’Alençon, Valtesse de la Bigne…

En cette fin du XIXème siècle où les femmes n’avaient que des devoirs, les courtisanes ont suscité le scandale et surtout le rêve, en revendiquant mieux que des droits : des caprices.

Leurs frasques, leurs rivalités, comme les tentatives de suicide étaient commentées dans la presse et Colette écrivait que « les automobiles étaient fabriquées hautes et légèrement évasées à cause des chapeaux démesurés qu’imposaient Caroline Otéro ou Liane de Pougy », entre une promenade au bois de Boulogne et un souper chez Maxim’s !

Leur fin de vie était généralement plus discrète, mais toute aussi inattendue : certaines de ces dames ont vieilli dans la misère, tandis que d’autres réussissaient à se faire épouser par de grands bourgeois ou des princes du sang. Et l’une d’elle s’est même retirée dans un couvent.

C’est leur existence à multiples facettes que Gérard Morel viendra vous raconter, pour vous faire sourire et rêver…

 

Gérard MOREL

Romancier